Caisse locale de BURIE

La Caisse locale de Burie couvre 10 communes. Les 1 410 sociétaires (au 31/12/2018) de la caisse locale sont représentés par 13 administrateurs.

Président(e) : Jean-Marie BEGEY

Secrétaire : Sylvain GENEAU

Vice-président(s) : Philippe BRUN et Bernard VICENTY

Les administrateurs : Claire ARNAUD, Sylvie BOULETREAU, Louis CHAGNEAU, Jean-Paul GOUGUET, Alain GROLAUD, Claudine MILLET, Monique ROUSSEAU, Christian SUBIN, Geneviève THOUARD et Jean-Luc VARANCEAU.

rue de Verdun - 17770 BURIE

05 46 94 90 44

Voici les 10 communes couvertes par la Caisse locale de BURIE :
Burie, Chérac, Dompierre-sur-Charente, Écoyeux, Migron, Saint-Bris-des-Bois, Saint-Césaire, Saint-Sauvant, Le Seure, Villars-les-Bois.

Agence(s) du Crédit Agricole présente(s) sur le territoire de la Caisse locale :
Agence de Burie > En savoir plus

La caisse locale de Burie a été créée le 13/04/1911.

Spécificités de la Caisse locale de BURIE :

Économie : L'économie est centrée sur le cognac, la viticulture et le commerce du cognac et du pineau (Burie se proclame "capitale du pineau"). Burie est situé en « Borderies », cru classé du vignoble d’appellation « cognac ». Particularités : Burie possède de nombreuses sources mais n'est traversée par aucune rivière. Le lavoir couvert et la fontaine de la fidélité qui porte ce nom à la suite d'une légende. Elle aurait jailli à la mort de deux amants, Hugues, page d'un seigneur de Burie et Odette d'Ébéon. Hugues lui avait juré fidélité avant de partir à la première croisade, quatre années passèrent puis la nouvelle de sa mort arriva à Odette qui en mourut sur le coup au milieu d'un bois de coudriers au moment où Hugues arrivait qui en la voyant ainsi s'est tué d'un coup d'épée. Leurs corps auraient disparu et la source jailli. Monuments et lieux remarquables :
  • L’abbaye de Fontdouce : L’abbaye de Fontdouce est fondée vers 1111 sur les bords de la « Fontaine Douce », par Guillaume de Conchamp, seigneur de Taillebourg. En 1986, les parties gothiques, la salle capitulaire et le parloir ont été classés monuments historiques. L’abbaye est située à l’écart des grands axes, au cœur d’un vallon verdoyant mis en valeur par des jardins à la française et des bassins d’eau claire. Les jardins ont été reconstitués à partir d’une gravure de l’abbaye datant d’avant la Révolution française. Ils sont ponctués de points d’eau (fontaines et bassins) alimentés par la rivière que vous pouvez longer à travers les bois pour atteindre, quatre cents mètres plus en amont, sa source.
  • Le fanal d’Ebéon : Le "Fanal" d'Ebéon, dit "la Pyramide", est un vestige gallo-romain au lieu-dit "Bois-Charmand". Suivant une légende, ce serait l'œuvre de fées, trois « dames » qui le construisirent en une nuit. La « Pyramide » fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques.
  • Le paleosite : Le Paleosite est un espace muséographique et un centre d'interprétation de la Préhistoire, situé dans la commune de Saint-Césaire. C'est l'un des sites touristiques et culturels les plus visités de la Charente-Maritime et répertorié parmi les 17 sites incontournables du département.
  • Le bac à chaine : La commune de Dompierre sur Charente est bordée côté sud par le fleuve « Charente ». Du 15 juin au 15 septembre, un bac à chaîne (dernier de France en fonctionnement), manœuvré à la main, permet de la traverser sept jours sur sept.
  • Les églises romanes : il est possible de visiter de très nombreuses églises romanes sur le territoire de la caisse locale de Burie.
Personnalités : Evariste Poitevin dit « Goulebenéze » (1877-1952), célèbre chansonnier charentais, qui composa ses chansons sur des airs à la mode comme "Vinbian" sur l'air de "Froufrou" (1901) et des monologues comme "Le retardataire" (1937). Pour ses spectacles, mal rétribués, il parcoura le Poitou et les Charentes en chemin de fer.