Caisse locale de ROCHEFORT

La Caisse locale de Rochefort couvre 27 communes. Les 7 813 sociétaires (au 31/12/2018) de la Caisse locale sont représentés par 15 administrateurs.

Président(e) : Bernard MAILLET

Secrétaire : Stéphane PINEAU

Vice-président(s) : Philippe MENON, Gérard RAINJONNEAU, Dominique VECHAMBRE, et Fabienne GACHIGNAT

Les administrateurs : Philippe BEGAUD, Gaël COUTEAU, Jean-Michel DEGRANGE, Claudine MANDIN, Elisabeth MINEAU, Catherine MORIN, Delphine PARIS, Dimitri PILET, Jean Louis ROUCOLE et Gaelle TRANQUARD.

39, avenue la Fayette - 17300 ROCHEFORT

05 46 87 22 42

Voici les 27 communes couvertes par la Caisse locale de ROCHEFORT :
Rochefort, Île-d'Aix, Beaugeay, Breuil-Magné, Cabariot, Champagne, Échillais, Fouras, Genouillé, La Gripperie-Saint-Symphorien, Loire-les-Marais, Lussant, Moëze, Moragne, Muron, Port-des-Barques, Saint-Agnant, Saint-Coutant-le-Grand, Saint-Froult, Saint-Hippolyte, Saint-Jean-d'Angle, Saint-Laurent-de-la-Prée, Saint-Nazaire-sur-Charente, Soubise, Tonnay-Charente, Vergeroux, Yves.

Agence(s) du Crédit Agricole présente(s) sur le territoire de la Caisse locale :
Agence de Fouras > En savoir plus
Agence de Rochefort Gambetta > En savoir plus
Agence de Rochefort La Fayette > En savoir plus
Agence de Tonnay-Charente > En savoir plus

La caisse locale de Rochefort a été créée le 27/02/1927.

Spécificités de la Caisse locale de ROCHEFORT :

HISTOIRE ET SITUATION GÉOGRAPHIQUE : Rochefort est au 11ème siècle « Roccafortis », un château dominant la Charente entouré de quelques chaumières au cœur d’un marais. A la fin du 17ème, Louis XIV décide la création d’un nouvel arsenal de guerre capable de construire rapidement une flotte pour rétablir sa puissance maritime et favoriser le commerce avec les colonies du royaume. Le site de Rochefort est alors choisi pour sa localisation stratégique : position centrale sur le ponant, protégé par les îles et relié à l’arrière pays par la Charente. Colbert de Terron, neveu du ministre et gouverneur de la Province, confie le projet à Blondel, ingénieur du roi pour la Marine, et Clerville, commissaire général des fortifications. L’arsenal voit le jour dès 1666. La ville de Rochefort est réalisée selon un plan en damier. Ceinte de remparts à partir de 1689, elle prend son aspect définitif grâce à Michel Bégon (Intendant de la Marine 1688-1710), qui organise la reconstruction de la ville en pierre de taille. Rochefort est située dans une boucle de la Charente, entièrement sur la rive droite, ce qui la place dans l'ancienne province de l'Aunis. C'est une « ville nouvelle » du 17ème siècle. ÉCONOMIE : Voici les filières économiques présentent sur le canton rochefortais : la filière aéronautique, très présente avec le groupe EADS-Sogerma ; la filière nautique repose sur des compétences locales et sur le développement de la navigation dans l’estuaire de la Charente ; la filière horticole, rassemble les noms des précurseurs (Boyard…) et la filière bois affiche une progression constante grâce aux ports de commerce de Rochefort et Tonnay-Charente (un millier de tonnes de frêt par an). Le port de commerce : bassin à flot accessible par un sas, 7 postes à quai. Le port de Rochefort Tonnay-Charente est situé à 25 miles de la rade de La Rochelle Pallice. Il est un élément essentiel de la rentabilité des entreprises régionales. L’équivalent de la production de près de 44 000 hectares de blé, maïs, tournesol s’exporte par son intermédiaire. Les bois sciés scandinaves importés via Rochefort sont destinés en majorité au marché régional de la transformation. Le port de plaisance et le nautisme : situé sur la rive droite du fleuve, à 15 milles marins du fort Boyard ou de l’île d’Aix, le port de plaisance situé au coeur de la ville de Rochefort, est un abri idéal pour les navigateurs. Les thermes : Les eaux des thermes, salines et ferrugineuses aux propriétés bienfaisantes, jaillissent des profondeurs de la terre - 800 mètres (960 m3 d'eau par jour). Antalgiques, anti-inflammatoires et cicatrisantes, ces eaux donnent d’excellents résultats dans le traitement des rhumatismes et maladies des veines et de la peau. Rochefort est la 7ème ville thermale de FRANCE et reçoit 15 000 curistes par an. PATRIMOINE CULTUREL : Le Jardin des Retours est une création contemporaine qui célèbre l’histoire des grandes expéditions maritimes et botaniques et le retour des vaisseaux au 17ème siècle, rentrant les cales chargées de plantes inconnues : caféiers, palmiers, magnolias, bégonias… La Serre-Conservatoire de Rochefort abrite la 1ère collection de bégonias en Europe : plus d’un millier d’espèces hybrides de la famille des bégoniacées arrivé sur Rochefort avec les botanistes des expéditions du grand siècle. La Corderie Royale, plus long bâtiment industriel de l’Europe du 17ème siècle (373m), manufacture de cordages, accueille aujourd’hui le Centre International de la mer, le Conservatoire de l’Espace Littoral, la Ligue pour la protection des Oiseaux, la Chambre de Commerce et d’Industrie et la Bibliothèque-Médiathèque. Les Formes de radoub constituent quatre chefs d’œuvre d’architecture qui ont servi à l’entretien et à la réparation des navires. L’Hermione est la frégate qui a été mise en chantier à Rochefort en 1779, sur laquelle embarqua le marquis de la Fayette vers l’indépendance des Etats-Unis d’Amérique. Aujourd’hui, l’Hermione est reconstruite sur le site même où elle est née. La plus ancienne Ecole de Médecine Navale avec ses collections et sa bibliothèque scientifique constitue l’ultime cabinet médical d’histoire naturelle d’Europe. L’Hôtel de Cheusses et l’Hôtel de la Marquise d’Amblimont abritent le Musée de la marine, plus grand musée de la façade atlantique. Les Demoiselles de Rochefort : film tourné du 31 mai au 27 août 1966 à Rochefort. C'est l'architecture particulière de la ville qui a décidé Jacques Demy à tourner "Les Demoiselles de Rochefort". LE PATRIMOINE NATUREL : Le chemin de Charente : désormais aménagé dans sa totalité, il permet de longer le fleuve au plus près, sur tout son parcours rochefortais, de la Corderie Royale à Port Neuf (soit 10 km). Le marais, paradis de l'ornithologie et espace de vie : De nombreux oiseaux migrateurs font halte dans ce marais aux qualités paysagères remarquables : oie cendrée, cigogne, aigrette, garzette, échasse blanche, héron cendré, canard, cygne, ... sont à découvrir sur les lagunes côtières, les vasières littorales, les roselières, les prairies humides, les marais cultivés, et en bordure des hameaux…L’élevage bovin participe au l’entretien de ce milieu qui bénéficie d’un réseau hydraulique mis en place par les moines au 17ème siècle pour assécher et assainir les marais, et entretenu aujourd’hui par les agriculteurs et autres acteurs locaux. La station de lagunage : site unique en Europe, situé en bordure du fleuve Charente. C’est un exemple de gestion performante de l'environnement. D'une superficie de 70 ha, cette station permet de traiter de façon économique et écologique les eaux usées de la ville. La station est également un lieu d'accueil de milliers d'oiseaux d'eau (canards, échassiers, grèbes, passereaux...) du fait de l'abondance de plancton et de l'aménagement par la LPO de bassins spécifiques. LES SITES INCONTOURNABLES :
  • Hôtel Hèbre de Saint-Clément.
  • Maison Pierre Loti.
  • Conservatoire du bégonia.
  • Corderie Royale.
  • Arsenal Maritime - Hermione.
  • Musées Marine.
  • Musée des commerces.
  • Musée Vieille Paroisse.
  • Médiathèque.
  • Conservatoire de musique et de danse.
  • Théâtre de la Coupe d'Or.
  • La Poudrière.
  • Le marché couvert, le mardi, jeudi et samedi.